TÉLÉCHARGER LUMUMBA FILM

TÉLÉCHARGER LUMUMBA FILM

TÉLÉCHARGER LUMUMBA FILM

À la suite des études précédentes consacrées à Patrice Lumumba, cet article propose une lecture narratologique et christique des deux films de Raoul Peck. Mais on sait, depuis au moins la publication des Écailles du ciel Monénembo, que, dans des contextes spécifiques, la parole reste une chose difficile à neutraliser. On le comprend, un des enjeux centraux dans les deux films est celui de la narration et du discours. En effet, la narration dans le documentaire comporte, mieux que des affirmations, des interrogations.

Nom: lumumba film
Format:Fichier D’archive (Film)
Version:Nouvelle
Licence:Libre!
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:66.39 MB

Lumumba de Raoul Peck

Dans ce sens, la fiction permet de renforcer la vérité historique déjà établie dans le documentaire par la figure de la mère. Le jeu de la caméra est surtout déployé au début du film, avant même le déroulement du générique.

Avant de redonner la parole au nationaliste dans la fiction, le documentaire reprend le discours de Lumumba lors de la cérémonie des indépendances. Ce discours vérité, non prévu par le protocole, est considéré comme une insulte pour le roi de Belgique. Ce montage alterné sert de supplément de sens et illustre aussi bien les propos de Lumumba que son exigence de liberté. À brève échéance ce continent sera libéré.

Une telle articulation est, il faut le dire, une construction idéologique. La parenté sémantique de la métaphore religieuse est de toute évidence remarquable.

Quels éléments dans la biographie filmique autorisent une comparaison religieuse et, surtout, résolument laudative? Personnage problématique, il est foncièrement malheureux, harcelé par une instance transcendantale en quête de perfection et incompris par son peuple qui le trouve trop rigoureux. Ses attitudes et ses choix politiques relèvent de la froide observation des faits sociaux quotidiens.

It is not necessary for him to learn them from God, just as if he had been entirely ignorant of them. It suffices if Divine illumination places them in a new light, strengthens his judgment and preserves it from error concerning these facts. Son engagement dans la lutte anti-coloniale trouve là son fondement.

« J’AI DÉCOUPÉ LUMUMBA » disait le belge Gérard Soete sans état d'âme

Si on pouvait subvertir le christianisme pour asservir, et cela a souvent été le cas en Afrique pendant la colonisation, on peut aussi y puiser des ressources pour la lutte de libération. La parole, assimilée à un glaive à double tranchant dans la Bible épître aux Hébreux 4, 12 est sa seule arme, sa mission revenant en fin de compte à dénoncer les pratiques vicieuses et à enseigner des voies nouvelles.

Même ses campagnes publicitaires pour un brasseur belge servent ce but.

Lumumba rejoint ainsi les prophètes de la Bible qui, voyageant à travers villes et villages, tiennent des discours sévères qui ne laissent personne indifférente. Sur ses lèvres, les mots quotidiens acquièrent une tonalité qui fait vibrer, une intensité qui fait frémir. Y compris dans son propre pays, le Congo, devenu Zaïre puis République démocratique du Congo mais plus que jamais miné par la guerre civile et la corruption, en proie à toutes les convoitises Un film : il s'agit de l'oeuvre du cinéaste Raoul Peck.

Sorti sur les écrans au mois d'octobre, il retrace la vie et la mort de Patrice Lumumba. Un livre : publié au début de l'année en Belgique, il a fait scandale.

Lumumba, la mort d’un prophète

Son auteur, le sociologue Ludo De Witte, dénonce, preuves et témoignages à l'appui, l'implication de son pays dans l'assassinat du leader congolais. Il ne fallait pas que les partisans de Lumumba trouvent une tombe où venir en pèlerinage. Je les ai longtemps gardées, mais la semaine dernière, je les ai jetées dans la mer du Nord, elles sont maintenant à dix miles de la cote.

Le 17 janvier, sept mois après l'accession du Congo à l'indépendance, Patrice Lumumba, le premier chef de gouvernement du pays, était assassiné près d'Elisabethville actuellement Lubumbashi, sud , capitale de la province alors sécessionniste du Katanga.

Criblé de balles, son corps n'a jamais été retrouvé, pas plus que ceux de deux proches tués avec lui, Joseph Okito et Maurice Mpolo.

Selon l'auteur, le but de l'élimination était, en pleine guerre froide, de maintenir le Congo dans la sphère d'influence occidentale.

La thèse a connu un tel écho qu'une commission d'enquête parlementaire belge, chargée d'éclaircir "l'implication éventuelle des responsables politiques belges" dans l'assassinat, a entamé ses travaux le 2 mai. Une commission qui auditionnera Gérard Soete.

Patrice Lumumba (1925-1961)

Commissaire de police chargé à l'époque de mettre en place une "police nationale katangaise", le Brugeois dut d'abord transporter les trois corps à kilomètres du lieu d'exécution, pour les enfouir derrière une termitière, en pleine savane boisée. De retour à Elisabethville, il reçut cependant "l'ordre" du ministre de l'intérieur Katangais Godefroi Munongo de faire littéralement disparaître les cadavres.

La popularité de Lumumba était telle que son cadavre restait en effet gênant.

Le "pèlerinage" sur sa tombe pouvait raviver la lutte de ses partisans. Accompagné d'"un autre blanc" et de quelques congolais, épuisés "d'une scie à métaux, de deux grandes dames-jeannes et d'un fut d'acide sulfurique", il leur fallut toute la nuit, du 22 au 23 janvier, pour accomplir leur besogne.